Le rivage des ombres est une installation audiovisuelle interactive qui invite le visiteur à traverser et à modeler des environnements immersifs et poétiques, construits à partir d’images réelles des paysages sauvages d’Islande et d’images virtuelles composant une esthétique de l’algorithme. L’interaction et l’immersion sont ici au cœur de l’expérience proposée par l’artiste, chaque visiteur pilotant son exploration des univers de l’œuvre par l’intermédiaire d’un dispositif de contrôle et d’une scénographie in situ.



Ce dispositif a été conçu pour la performance vidéo de montage de films d’animation et d’animation de tracés avec l’aide d’un outil de dessin en temps réel. Le contrôle se fait via un dispositif tangible (cube avec potentiomètres en bois) ainsi qu’avec des éléments peints (peinture conductrice et microcontrôleur).
Les paysages créés peuvent se superposer, jusqu’à atteindre une saturation de la surface, mais aussi s’effacer progressivement pour ne plus laisser qu’un élément ou même du blanc. Il s’agit de créer une sorte de tension entre la tentation de créer des espaces saturés et des moments vides, où se développe une attente d’une intention de narration. Ces deux dispositifs existent à la fois sous forme de performance avec musiciens et sous forme d’installation interactif numérique.