Plutôt que de chercher comment faire une « image résistante », un négatif de ce qui existe, chercher à voir si la résistance ne pourrait pas plutôt se trouver dans la manière de faire et non dans l’image produite: en montrant, partageant, dévoilant le processus de création, le « comment on fait », et non en imposant une image toute faite.


Ce dispositif propose ainsi de tourner autour de la réalité, de prendre du recul et de multiplier les points de vue autant que d’explorer les manières de faire, de fabriquer. Notre regard peut ainsi emprunter d’autres yeux ou plutôt d’autres modes de description, toujours dans le sens de regarder autrement. Le mitateru (« voir comme ») japonais agit dans cette logique telle que l’explique Augustin Berque, « voir un paysage comme s’il s’agissait d’un autre, telle montagne comme s’il s’agissait du Mont Fuji par exemple. » Tiberghien, Gilles A. Le principe de l’axolotl: & suppléments. Arles, France: Actes Sud, 2011.

En découle un dispositif, constitué de 25 productions, qui explore les manières de faire comme autant de manière de penser, et comme autant de matière à penser.